Interview #1 - Julien Crenn (RESONEO)

"À l’heure de Google RankBrain, c’est le bon moment pour proposer aux clients de nouvelles réflexions basées sur la data"

julien crenn data seo labs
Julien Crenn, expert SEO certifié DATA SEO LABS Niveau 1

Qui es-tu ?

Je travaille dans le SEO depuis 15 ans après une courte expérience de web développeur à la sortie de mes études.

Je suis toujours resté en agence, et j’officie depuis 10 ans chez RESONEO, une agence de Web Marketing.

Actuellement je suis mobilisé sur des projets R&D liés à la manipulation de data, l’automatisation et le machine learning avec Olivier de Segonzac, directeur associé en charge du pôle SEO, et l’ensemble des consultants de l’agence.

C’est un vaste sujet, qui nous mobilise tous, notamment les profils techniques de l’agence. Ayant un poste plus macro, et gestion de projet, c’est un peu plus dur de se remettre au code.

Mais heureusement, nous avons des supers logiciels maintenant comme R Studio, ou Dataiku par exemple.

Sur Quels type de sites travailles-tu ?

Les missions chez RESONEO me permettent de travailler sur des grands comptes, avec des sites à forte volumétrie de pages. Petites annonces, e-commerce, travel, … les secteurs sont très divers.

Et c’est à mon sens l’avantage de l’agence : travailler sur des problématiques diverses et variées. J’ai accès à beaucoup de données avec les compte Google Search Console, outil de tracking, search query, crawl / logs, et accès aux API majeures du marché.

À l’heure de Google RankBrain et de l’IA popularisée, c’est le bon moment de proposer aux clients de nouvelles réflexions basées sur la data, comme l’optimisation du CTR de nos pages SEO avec différents jeux de données, ou l’aide que peut apporter les algorithmes pour classer des contenus en vue d’une nouvelle arborescence et/ou refonte de site.

Comment as-tu découvert le Data SEO ?

Le marché du Search a pris le virage de la Data depuis de nombreuses années, que ce soit par des grands acteurs comme les GAFA, ou l’émergence de formations / use case sur la data.

Ce qui a changé depuis 2 ou 3 ans, c’est la vulgarisation de la Data avec les formations comme DATA SEO LABS, l’émergence d’outils français sur l’analyse sémantique basée sur la Data comme Cocon.SE, YourText.Guru, et la démocratisation de la Data SEO avec la baisse des coûts machines initiée par Google et OVH par exemple, et la popularisation des métiers de Data Scientist.

Paradoxalement en cette ère RGPD, les SEO n’ont jamais eu accès à autant de Data, il est important de les faire parler, sous peine de baisser en qualité.

Quelle est ta vision sur l’évolution des métiers de l’acquisition online ?

Même si les bases du SEO restent connues, le métier s’est complexifié ces dernières années avec l’annonce de Rankbrain en 2015, et le déploiement de l’IA dans les SERPS de Google.

Le jeu avec Google est monté en level, surtout qu’il est très mouvant. Les analyses que nous pouvons faire avec la data et l’automatisation acquise avec les progrès techniques nous permettent d’être plus fin et de donner plus de poids ROIste à nos actions, avec les approches statistiques.

Car oui, ne l’oublions pas, l’IA reste basée sur des statistiques, et ce n’est pas magique. Le SEO empirique à la « papa / maman » est de l’ère ancienne.

Qu’as-tu pensé de la formation DATA SEO LABS Niveau 1 ?

Avec mon collègue Guillaume, qui travaille sur des sujets NLP, nous avons bénéficié de la formation DATA SEO LABS Niveau 1 en septembre 2018, sur les bons conseils de nos collègues qui l’avaient suivi précédemment. Nous attendons le niveau 2 avec impatience.

Toutes les conditions étaient réunies pour que la session Data SEO Labs Niveau 1 se déroule au mieux. Cadre luxueux et inspirant, petit comité, et une approche pédagogique très dynamique. Les différents modules sont abordés en prenant le temps si besoin d’expliciter.

Rémi et Vincent, vous êtes très pédagogues, et disponibles pour nous mettre le pied à l’étrier sur ces nouvelles dimensions. J’ai apprécié aussi les moments d’échanges lors des déjeuners ou de l’escape game, mais promis je garde les informations pour moi.

Bien entendu mes chapitres préférés ont été ceux qui m’ont permis de remettre le pied à l’étrier à de la programmation. Le module 2 (celui dédié à la découverte de R Studio) a été un vrai choc. Oui tu peux développer simplement sans taper de ligne de code complexe, et en reprenant des packages développés par une communauté de passionnés (merci à vous 2 d’ailleurs).

Ensuite les modules 8 et 9 consacrés à Dataiku, et au machine learning ont été très excitants, alors qu’ils ont été pour moi les plus difficiles à appréhender. La philosophie de faire de la programmation sous forme de drag and drop dans tes jeux de données, et l’interface, bien lointaine du notepad++ pour coder. Mais au final quelle joie de tester les algorithmes pour mes premiers pas pratiques dans le machine learning.

Qu’est ce qui a changé dans ton métier depuis la formation ?

Les outils proposés et les scripts / packages partagés pendant la formation Data SEO Labs Niveau 1 nous permettent d’optimiser certaines opérations fastidieuses, comme la qualification de mot clé par exemple.

De manière macro, je pense avoir pris une nouvelle dimension pour mon workflow au quotidien, et je crois que c’est le principal enseignement que j’en tire ; prendre l’habitude de manipuler la data, la cruncher et la manipuler pour la faire parler. À l’agence, nous nous sommes mis rapidement sur des projets de prédiction de trafic et de pondération de critères de ranking grâce aux insights appris en formation. Le fruit de nos efforts devrait être visible dans le courant de l’année pour les clients de l’agence.

La formation nous structure aussi pour avancer sur des sujets de fond comme la mise en place de nouvelles méthodologies et la création de nouveaux outils.

Cela correspond à ma feuille de route ; augmenter le nombre de POC et travailler sur les outils / méthodologies pour les consultants et clients de l’agence.

Quelles compétences souhaites-tu développer ?

Je vais poursuivre ma voie sur la manipulation de la Data via R et Dataiku, car c’est la base pour les stats et l’apprentissage machine. Cela me permettra d’être meilleur au quotidien dans mes missions chez RESONEO.

Je souhaite aussi me développer en NLP, car je reste toujours émerveillé par la capacité des moteurs à restituer des documents sur la base d’un mot clé. Comment font-ils, mais surtout jusqu’où vont-ils aller avec le machine learning, avec par exemple la détection des sentiments ? C’est un terrain de jeu sur lequel je souhaite aller dans les prochains mois.

A bientôt donc pour la formation Data SEO Labs Niveau 2 !

Laisser un commentaire